Immobilier d’entreprise : quel avenir pour La Défense ?

Xavier Beaunieux 29 avr 2023
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Au sortir d’une année exceptionnelle en termes de locations de bureaux, La Défense semble se trouver à la croisée des chemins. Car alors même que le célèbre quartier d'affaires héberge de nouvelles sociétés, notamment dans ses tours Aurore et Hekla, de plus en plus d’entreprises tendent à délaisser la proche périphérie parisienne au profit de la capitale, à la recherche de locaux plus petits, plus centraux et plus faciles d’accès.

Image
La Défense
La Défense est-elle en panne d'attractivité ? © Augustin Lazaroiu
Sommaire

2022, une année record pour La Défense

Le quartier d’affaires de l’ouest parisien n’a pas dit son dernier mot ! Ébranlé par la crise sanitaire et le boom du télétravail, dont les effets conjugués avait vidé ses tours, La Défense a réalisé, en termes de locations de bureaux, une année 2022 exceptionnelle. Jugez plutôt, l’année dernière, ce sont quelque 218 577 mètres carrés de bureaux qui y ont été loués. Toute chose étant égale par ailleurs, à titre de comparaison, ces chiffres indiquent une hausse de 17 % sur les dix dernières années, et une progression de l’ordre de 6,6 % par rapport à 2021 ! Selon Pierre-Yves Guice, le directeur général du premier quartier d’affaires européen, l’origine de ces bons résultats et de l’accélération des signatures de baux est à chercher du côté de l’engouement que connaît actuellement la location à l’étage, par opposition au schéma traditionnel qui voulait qu’une seule et même entreprise occupe la totalité d’une tour.

Un taux de vacance locative qui inquiète

Les bons (voire même très bons) résultats qu’a enregistrés le quartier d’affaires en 2022 ne sauraient toutefois masquer la hausse de son taux de vacance locative, qui atteint actuellement 15,6 %. Et en première couronne, ce taux est de 13,9 %. En cause, un désamour pour les espaces de bureaux XXL et une suroffre de bâtiments neufs. D’après la société de conseil JLL, membre du GIE, la proportion de bureaux neufs et/ou restructurés représente aujourd’hui 29% du stock de bâtiments vacants en région parisienne.

La région parisienne compte 4,5 millions de m² de bureaux inoccupés, et affiche un taux de vacance historique de 7,9 %.

La Défense et ses tours : un modèle qui a fait son temps ?

Contre toute attente, c’est actuellement Paris qui semble avoir la préférence des entreprises en quête de locaux professionnels à louer. Aux tours de La Défense et à ses immenses open-spaces, on préfère désormais des locaux certes plus petits, mais facilement accessibles, bien desservis et hyper-centraux. En témoignent les chiffres que le baromètre Immostat a récemment publiés et qui font état d’un taux de vacance qui se limiterait à 2,3 % dans le quartier central des affaires parisien. À titre de comparaison, c’est presque sept fois moins que dans le quartier d’affaires de La Défense…

À la recherche d'un bureau ?
Cet article vous a été utile ?

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !