Comment demander le renouvellement d'un bail commercial ?

Morgane Jacquet 18 mar 2019
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Vous êtes locataire d’un local commercial et le bail est arrivé à son terme. Vous souhaitez adresser à votre bailleur une demande de renouvellement.

Image
Comment demander le renouvellement d'un bail commercial ?
La demande de renouvellement peut intervenir à compter d’un délai de six mois précédant la fin du bail commercial. ©Drobot Dean
Sommaire

La demande doit être effectuée 6 mois avant la fin du bail commercial

La demande de renouvellement peut intervenir à tout moment à compter d’un délai de six mois précédant la fin du bail commercial, à défaut de congé notifié par le propriétaire. Elle peut également être adressée au propriétaire du local, à tout moment pendant la tacite prolongation. La demande en renouvellement doit être signifiée au bailleur par acte d’huissier ou par lettre recommandée avec demande d’avis de réception. Sauf si le propriétaire le refuse expressément, elle peut lui être valablement adressée en la personne du gérant, lequel est réputé avoir qualité pour la recevoir. S'il y a plusieurs propriétaires, la demande adressée à l'un d'eux vaut, sauf stipulations ou notifications contraires, à l'égard de tous.

Bon à savoir

Une demande de renouvellement adressée par le locataire au propriétaire plus de six mois avant le terme du bail ne produirait aucun effet. Elle ne produirait aucun effet non plus dès lors que le bailleur a donné congé au locataire.

La reproduction impérative de l’article L145-10 du code de commerce

La demande de renouvellement doit, à peine de nullité, reproduire les dispositions de l’alinéa 4 de l’article L145-10 du code de commerce, à savoir, la mention suivante : « Dans les trois mois de la signification de la demande en renouvellement, le bailleur doit, dans les mêmes formes, faire connaître au demandeur s'il refuse le renouvellement en précisant les motifs de ce refus. A défaut d'avoir fait connaître ses intentions dans ce délai, le bailleur est réputé avoir accepté le principe du renouvellement du bail précédent. »

Bon à savoir

La réponse du bailleur doit être faite, par principe, par acte d’huissier.

Que faire si le propriétaire refuse le renouvellement ?

L'acte d’huissier notifiant le refus de renouvellement de la part du propriétaire, doit, à peine de nullité, indiquer que le locataire qui entend, soit contester le refus de renouvellement, soit demander le paiement d'une indemnité d'éviction, doit, à peine de forclusion, saisir le tribunal avant l'expiration d'un délai de deux ans à compter de la date à laquelle est signifié le refus de renouvellement. Si le propriétaire n’a pas répondu dans les trois mois qui suivent la demande de renouvellement, il est réputé en avoir accepté le principe.

Référence juridique

  • Article L145-10 du code de commerce.
Cet article vous a été utile ?

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
bail-triple-net-selogerbureauxcommerces
Juridique
Le bail triple net se fait rare, mais reste pourtant valide dans de nombreuses locations professionnelles en cours de bail. Coup de projecteur sur ce type de contrat, bien particulier.
Image
Bail coworking
Juridique
Gage de flexibilité et productivité, le coworking reste un atout majeur pour les entreprises. Mais concrètement, quel type de bail est possible pour du coworking ? Contrat de location professionnelle...
Image
lexique-clause-abusive-selogerbureauxcommerces
Juridique
Comme l’a écrit Nicolas Boileau, « ce qui se conçoit bien s’énonce clairement ». Et les clauses qui figurent dans les contrats professionnels ne sont pas exceptionnelles. Mais alors quand parle-t-on...