Comment trouver un sous-locataire pour votre local commercial ?

Juliette Cadot 26 aoû 2023
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Sous-louer un local commercial, pourquoi pas ? Mais encore faut-il trouver les bons sous-locataires, et procéder en toute légalité. On vous donne quelques conseils pour trouver les candidats idéaux et poursuivre votre bail commercial en toute quiétude ! 

Image
trouver-sous-locataire-local-commercial-selogerbureauxcommerces
Légalement, vous ne pouvez pas sous-louer votre local commercial... A moins d'obtenir l'accord écrit de votre bailleur.
Sommaire

Sous louer un local commercial, c’est impossible ?

Techniquement, la sous-location totale et sous location partielle d’un bail commercial est interdite (d’après l’article L145-31 du Code de Commerce).

Mais pas de panique ! Il est possible de contourner cette loi simplement en obtenant l’accord du propriétaire bailleur. 

Bien entendu, cette demande doit être faite dans les règles de l’art, c'est-à-dire par une lettre recommandée avec accusé de réception. 

Notez bien également que cette demande d’autorisation doit impérativement être faite en amont du début de la sous-location : à réception de votre lettre, le propriétaire-bailleur dispose d’un délai de 15 jours pour accepter ou refuser votre demande de mise en sous location. 

Vous n’obtenez pas de réponse dans les délais impartis ? Cela vaut pour une autorisation. 

Attention à ne pas négliger cette autorisation. Ne pas demander d’accord peut être considéré comme une faute grave et donc un motif de non renouvellement du bail commercial. 

Si le propriétaire-bailleur émet un accord, le mieux et le plus encadré reste de faire un avenant dans le bail commercial, de façon à y intégrer les conditions et tarifs de sous-location du local. Cela reste le meilleur moyen d’éviter d’éventuels litiges dûs à des erreurs de compréhension.

Comment s’y prendre pour trouver le sous-locataire idéal ?

Mettre un local commercial en sous-location, c’est bien. Trouver un sous-locataire, c’est encore mieux ! 

Pour ce faire, vous pouvez utiliser le digital à votre avantage.

En publiant votre annonce sur SeLoger bureaux & commerces, par exemple ! Pensez également aux réseaux sociaux, si vous les utilisez.

Les solutions physiques sont toujours possibles : les affiches dans d’autres commerces, les salons professionnels et la Chambre du Commerce et de l’Industrie dont vous dépendez. Enfin, le bouche-à-oreille est toujours une excellente ressource : parlez-en !

Certaines agences immobilières sont spécialisées dans la location commerciale, une partie d’entre elles accepte de prendre en charge les demandes de sous-location.

Savoir convaincre un sous-locataire

Pour convaincre un sous-locataire de choisir votre bien, le plus évident reste de le tenir correctement ! 

Un local bien apprêté et adapté aux sous-locataires que vous cherchez peut suffire à lui seul à attirer les curieux.

Si vous y couplez quelques commodités et des “petits plus”, notamment au niveau technologique, de l’espace ou du confort, vous êtes quasiment assuré de convertir vos visites en offres de sous-location. Il en va de même pour un loyer abordable

Dans tous les cas, le loyer de la sous-location et des charges ne doivent pas dépasser ce que vous payez au propriétaire du bien.

Reste ensuite à établir un contrat avec les sous-locataires pour préciser la durée de la sous-location (inférieure ou égale au temps restant sur le bail commercial), les conditions de la sous-location, le prix des loyers et des charges ainsi que les règles d’usage. 

Pour être rassuré, vérifiez bien les informations du sous-locataire ainsi que sa légalité via ses numéros d’identification professionnelle.

À la recherche d'un commerce ?
Cet article vous a été utile ?

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
bail-triple-net-selogerbureauxcommerces
Juridique
Le bail triple net se fait rare, mais reste pourtant valide dans de nombreuses locations professionnelles en cours de bail. Coup de projecteur sur ce type de contrat, bien particulier.
Image
Bail coworking
Juridique
Gage de flexibilité et productivité, le coworking reste un atout majeur pour les entreprises. Mais concrètement, quel type de bail est possible pour du coworking ? Contrat de location professionnelle...
Image
lexique-clause-abusive-selogerbureauxcommerces
Juridique
Comme l’a écrit Nicolas Boileau, « ce qui se conçoit bien s’énonce clairement ». Et les clauses qui figurent dans les contrats professionnels ne sont pas exceptionnelles. Mais alors quand parle-t-on...